Vers le site complet de Paulo 
qui prépare un pèlerinage vers Jérusalem pour 2004/2005 http://jamelyonjerusalem.monsite.wanadoo.fr/index.jhtml


  à pied en 1998,du Puy à Compostelle

    à vélo en 1999,avec "Arte",du Puy à Compostelle

            puis, à pied, de Lyon au Puy en 2001

enfin,avec le car de "Philomène"et ses quarantes passagers de Lyon à Santiago en 2002.


Retraite ! Redoutable repli sur soi ou chance de retraite-ment …
Tuer le vieux personnage honteux, faire le deuil des poisons de l’âme (alcool, tabac) et tel Saint Paul, mon Patron, trouver mon chemin de Damas, le Chemin de Compostelle.  

Confidence                      
           

 

    C'est le chemin que j'ai suivi jusqu'à aujourd'hui.

 

me voici donc à nouveau sur ce merveilleux chemin,cette fois-ci, de Genève au Puy

    mais, pélerin, que cherches-tu ?

j'allais à Genève à la rencontre de l'Amitié et j'y trouvais mes Amis Suisses, Joël et Antoine, les compagnons que j'avais "abandonnés"un soir de 1998 à St Jean Pied de port...De là, nos étapes s'étaient distancées car mes Amis avaient dû répondre à l'appel, bien légitime, d'un devoir conjugal qui devait les "clouer au lit",l'espace d'une "nuitée", peut-être le 9 mai 1998 ?.

J'allais aussi à Genève accompagner Brigitte, fidèle de "Philomène de Lyon" et à son "expérience motorisée", souhaitant cheminer un bout de chemin avec un "vrai" pélerin pied...

mais une grippe brutale...la cloua,elle-aussi, au lit, au terme de la deuxième étape ! Dommage pélerine ! mais je suis certain que tu reprendras,un jour, ton propre Chemin. Comme nous, pélerins, tu apprendras à faire la différence avec notre cheminement de chaque jour, jour aprés jour, avec ou sans la grippe, avec ou sans la pluie, avec ou sans les cailloux...

...tu sauras, enfin , faire la différence avec  " vu à la télé "  même si, ce jour-là, tu regardais un cycliste, ébahie, sur Arte, un soir de 1999 , faisant ainsi renaître ton désir intense de repartir sur le chemin :la décision que tu prendras en accord avec toi-même et ceux que tu aimes sera la bonne .

tu prendras ton sac, tu oublieras la veille, tu marcheras avec tes bleus à l'âme, tu partageras ta joie de vivre avec ceux avec qui tu feras un bout de chemin et qui resteront à jamais Tes Amis... mais tu resteras seule maître de ta décision, ce sera là Ta Différence.

 

   mais, quelle est donc cette différence?

le pélerin marche Seul, à pied, loin de son domicile.

C'est, en tous cas, l'une des raisons qui le pousse à se mettre en route pour ce voyage vers le Coeur, qui est Son Propre Pélérinage Intérieur.

le pélerin ne se suffit plus de manger, dormir, gagner, dépenser de l'argent...

                                                       il désire  Aimer, Croire, Partager...

Sur son chemin, il dresse pas à pas, presque naturellement, le Bilan de sa vie, de ses relations avec l'Autre, de ses erreurs, de ses vanités et aussi de ses envies profondes.

 Le pélerin part à la rencontre de Lui-Même, on peut appeler celà la " quête du sens ". Il accomplit un rite: il pourra alors rentrer chez Lui la conscience en paix, mais ,  

    n'y a-t-il pas un autre pélerin

                                          un autre pélerin qui, au terme de son pélérinage, ne peut être satisfait ?        

    il a découvert une autre réalité qu'il ne soupçonnait pas, et c'est alors, sur le chemin mystérieux, que ses pas le guideront à nouveau: On dira de lui qu'il s'est effectivement "mis en route" et qu'il aura renonçé définitivement, ou l'espère-t-il, à ses drogues habituelles qui l'emmuraient dans une vie sédentaire trop ordinaire;en quelque sorte, ses pensées étaient à l'étroit.

 En observant bien les compagnons rencontrés depuis mon initiation en 1998, nombreux sont ceux qui, un jour, se mettent en route mais, peu sont ceux qui persévèrent jusqu’au bout de leur chemin. Ceux-là tenteront des aventures aussi belles que respectables. On dira d’eux qu’ils ne seront pèlerins que le temps de leur chemin mais, en fait, ils ne seront que ‘’ voyageurs ‘’.

 Voilà la différence fondamentale qui me décide définitivement à larguer le vélocipède sur le côté de mon chemin, le temps d’explorer l’itinéraire de Genève vers Arles, je poserai mes jalons et j’observerai :

                     SANTIAGO, à l’Ouest

                                                         JERUSALEM, à l’Est

                                                                                                 …via Rome          

mais, juste avant  Le Grand Départ, il me faudra retourner à mes Sources…à mes Racines charollaises, retrouver Cluny, ses Moines bâtisseurs et précurseurs sur le ‘’Camino Francés’’,

et enfin, au loin, imaginer  que  le  Mont  Sinaï  m’attend ! ! !

 ICI SERA LA CROISEE DE MES CHEMINS VERS LA PAIX ET VERS L’AMOUR

                     

   Mais, pèlerin de quelle paix, de quel amour parles-tu ? …le sais-tu ?...

Alors tu rêveras avec le poête chinois LI BO : ‘’comme les fleurs de mon pêcher,

Mes pensées sont parties se promener vers d’autres climats, vers d’autres terres

Qui ne sont pas du monde des hommes’’.

On  dira du pèlerin : CELUI QUI ATTEINT L’AUTRE RIVE

Mais pèlerin…QUI T’ATTEND ? et SERAS-TU PRET ?               

                                                                                                                    

                                                                                                                Paul,                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      

                                                                                                25 Juillet 2002

à : Chicco, le chien causeur !...venu ‘’à pattes ‘’d’Allemagne ,avec Christoph, son maître, à :Brigitte, en chemin et nos Amis Suisses Antoine et Joël.                                         

paul.jame@wanadoo.fr